Choisir le bon vitrage pour une bonne isolation thermique

Considérées comme des portes ouvertes sur une maison, les vitres devraient offrir une excellente isolation thermique. Afin de réduire les dépenses énergétiques d'une habitation, les fabricants proposent un vaste panel de fenêtres isolantes. Face à cette offre pléthorique, choisir la meilleure isolation thermique peut s'avérer compliqué. Pour vous aider, découvrez quelques points qui pourraient vous guider dans votre choix.

Les types de vitrage existant

Conçu pour fournir plus de confort dans votre habitation, le vitrage pour l'isolation thermique vous permet de faire de belles économies tout en limitant votre consommation d'énergie. Sur le marché, vous pouvez trouver plusieurs modèles de vitrage, que ce soit pour les maisons individuelles ou pour les copropriétés.

Le simple vitrage

Dans le cadre d'une construction, le simple vitrage est le minimum requis en termes de fenêtres et d'aération. Avec un coefficient Ug de 6, il est composé d'une seule lame de verre de 4 à 6 mm.

Le double vitrage

Pour optimiser l'isolation thermique d'une maison, le double vitrage est la référence en fenêtres isolantes. Il est constitué de deux couches de verre dont l'épaisseur est variable et son coefficient Ug peut descendre de 2, 8 jusqu'à 3 W/K.m2. Il peut même atteindre 1,2 W/K.m2 par la substitution de l'air à l'aide du gaz Argon. Dans ce cas précis, une lame d'air sépare les deux lames de verre. Les performances thermiques peuvent encore être renforcées si l'une des faces intérieures est composée d'une couche d'oxydes métalliques.

Le triple vitrage

Composé de trois verres, le triple vitrage est le modèle plus élaboré. Entre ces verres, deux couches d'air sont insérées. Avec ses couches de verres superposées, le triple vitrage laisse passer moins de lumière. À l'inverse des autres modèles, il transmet donc moins de lumière naturelle venant de l'extérieur. Il pèse également plus lourd et requiert ainsi des menuiseries adaptées.

Le vitrage super-isolant

En matière d'isolation, c'est la nouveauté actuelle. Avec une capacité d'isolation qui est deux, voire trois fois plus importante, il est souvent utilisé pour remplacer le double vitrage. Le gaz présent entre les vitres et le film d'oxyde de fer permettent de réduire son coefficient Ug à 1,1.

Le sur-vitrage

Se présentant comme la solution parfaite pour les locataires, il est surtout adapté pour les simples vitrages. En plus d'être facile à mettre en œuvre, il est peu coûteux. Bien que son installation ne nécessite pas de gros travaux, il ne peut pas offrir les mêmes résultats que de véritables fenêtres double-vitrage.

Les critères à prendre en compte

Plusieurs facteurs impactent sur le confort thermique de votre logement. Les déperditions de chaleur se font généralement à travers ou autour des fenêtres. Ainsi, la mise en place des fenêtres isolantes est un excellent moyen pour réduire les dépenses énergétiques de manière durable.

L'épaisseur du vitrage

Moins performant que les autres modèles, le simple vitrage n'a qu'une seule lame de verre de 4 à 6 mm. Le double vitrage, quant à lui, a une épaisseur de 4/12/4 et 4/16/4 (4 mm de verre et 12 ou 16 mm d'air). Son épaisseur totale peut donc atteindre 24 mm, voire 28 mm pour un vitrage complet. Quant au triple vitrage, il a une épaisseur de 4/10/4/10/4 ou 32 mm et 4/12/4/12/4 ou 36 mm. Plus l'épaisseur d'un vitrage est important, mieux sera l'isolation thermique.

La capacité d'isolation

Verre pour vitrage de fenêtre

Afin de d'estimer la performance d'un vitrage, vous pouvez vous référer à son coefficient Ug. Le vitrage est isolant thermiquement lorsque son coefficient est bas. Si le coefficient d'isolation se rapproche de 0, le vitrage est plus performant. Avec son coefficient plus grand, le simple vitrage est moins isolant comparé à un double vitrage qui fournit de meilleures performances thermiques grâce à l'air qui est inséré au milieu du verre. Avec un coefficient Ug de 0,6, le triple vitrage est plus efficace pour éviter la déperdition thermique.

La densité de l'isolant

Parmi les critères de choix les plus importants, la densité constitue un élément déterminant. Lors des périodes estivales, elle retarde la pénétration de la chaleur dans une habitation. Par ailleurs, sa masse volumique empêche l'installation de nids de rongeurs.

La luminosité

La transmission de lumière est importante plus particulièrement en hiver durant lequel les jours raccourcissent. Si vous cherchez à optimiser la qualité de la lumière dans chaque pièce, l'utilisation de verres clairs est ainsi préconisée.

L'usage recherché

Mis à part l'isolation thermique qui est la première fonction d'un vitrage, il peut aussi apporter une meilleure isolation acoustique. Comme le verre le plus épais est souvent placé en extérieur, il garantit une isolation contre les nuisances sonores externes. Selon l'épaisseur du vitrage, il peut fournir une certaine sécurité contre les tentatives d'effractions.